Les escouades de la Vierge Marie

Forum conçu pour expliquer ce que sont concrètement les escouades de la Vierge Marie, de synthétiser les divers petits noyaux, et d'y faire son engagement personnel, ... dans la pure foi et l'obéissance en l'Eglise catholique de Rome
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Poésie pour le forum Imitation de Jésus Christ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 110
Localisation : Tôtes

MessageSujet: Poésie pour le forum Imitation de Jésus Christ   Mar 12 Sep 2017 - 20:03

Tel un noir fusain sec, dans les douces mains si pures de l'amoureuse Mère
une des flèches de son carquois, s'est néanmoins abandonné entre Ses doigts.
Et au risque de les souiller, elle se laisse glisser sur la blancheur d'âme de ses frères
se doutant certes qu'on la rudoie pour ces traînées, mais non qu'ainsi on la foudroie.


Mais que sont-ce ces amertumes, ces souffrances, d'un vulgaire bout de fusain,
en regard des meurtrissures continuellement subies par Celle qui le tient dans Sa main !
La réelle crainte de la flèche a été plutôt de ne laisser de souillures qui ne puissent s'effacer
de sur le Cœur de sa Reine, et de Ses autres flèches dorées qui sur Lui sont toutes enchâssées.


A ces affres, l'Amour Divin à pourvu; poussière de charbon elle devint et non gras pastel noir !
Et pour reblanchir les blanches tuniques de ses sœurs qui se sont vus tant salis que par le miroir,
Il leur donne à l'âme de briser leur spéculum, et les invite à s'avancer vers l'époux, le Paraclet,
qui par Son Divin Souffle enverra au néant toutes traces de fusain, qui fut juste pour recercler.


Ô beauté du carquois de Marie, qui a pour nom forum catholique de l'imitation de Jésus Christ !
Quelles sont belles tes flèches d'or, Tes redoutables munitions que sont ses membres rédemptoristes.
Oh oui, quand elles terrorisent les Abîmes parce qu'unies et resserrées, apprêtée pour l'Immaculée archère.
Mais quand elles se désordonnent ou se bataillent entre elles, leur pointe s'émousse. Hilarité dans les enfers.


Et parce que décerclées, désunies, renversées pointes en haut et dards en bas dans le carquois,
chacune se détachant progressivement de l'essentiel, qui est d'être ensemble projectile d'amour,
alors l'éclat tant redouté de la splendide dorure céleste qui les en revêtait, s'en est allé, tu vois.
Ô Mère, Tu veux cependant redorer les flèches de Ton carquois, Les aiguiser de nouveau à leur pourtour.


Mais pour que Ta meule soit réellement agissante, il faut qu'elle ne passe pas dessus sans faire d'étincelles.
Ainsi, quand elle agit en profondeur sur des cœurs, leurs incandescences se traduisent par la douleur.
Souffrances, blessures, sur l'éclatante blancheur de Ses flèches soumissent au constat d'un oubli accidentel,
Et pareils supplices de celle qui accepta de se faire sombre fusain, et d'entacher ce qu'elles n'ont plus du doreur.


Et parce que le disque de la meule, obéissant à son rôle d'affûtage, se voit être concrètement diminué,
diminué, amoindri dans l'estime et jugé, qualifié de présomptueux, d'orgueilleux,








































.

_________________
Je ne souhaite rester qu'un petit burin dans la main du sculpteur, qu'est Jésus-Christ, Notre Divin Seigneur
Revenir en haut Aller en bas
http://lesescouadesdemarie.forumactif.org
 
Poésie pour le forum Imitation de Jésus Christ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les escouades de la Vierge Marie :: Corbeille :: Enseignements-